©Shutterstock.com

Les 37 pratiques des fils de Victorieux
de Gyälsé Thogmé Zangpo (1285-1369)

Les 37 pratiques de bodhisattva du maître kadampa Gyälsè Thogmé Zangpo (1285-1369) traduit ici par Marie-Stella Boussemart, nonne dans la tradition gelugpa, nous permet d’accéder à ce texte, un "lojong" (1), très souvent enseigné par Sa Sainteté le XIVe Dalaï-Lama. Ce texte, très connu dans toutes les écoles tibétaines et facile d'accès sur un plan intellectuel, demande en revanche pour être appliqué et mis en action dans le quotidien, beaucoup de persévérance et une motivation sans faille tournée vers les autres êtres.

« Namo Lokeshvara,
Tout en voyant que les existants sont tous dénués d’apparition et disparition avec ardeur vous vous consacrez au bien des êtres.
Maîtres suprêmes et Protecteur Avalokiteshvara,
avec respect je vous rends continûment hommage par les trois portes.
Les parfaits Bouddhas sources de bienfait et bonheur,
naissent de l’accomplissement du sublime Dharma.
 Comme cela suppose de savoir le mettre en pratique,
j’exposerai ici les pratiques des fils de Victorieux.

1-En cette occasion où tu as un précieux corps humain, vaisseau si difficile à obtenir, écouter, réfléchir et méditer jour et nuit sans distraction en vue de libérer toi-même et autrui de l’océan du samsara, est agir en fils de Victorieux.

2-Quand envers les proches, les flots d’attachement t’emportent, qu’envers les ennemis, le feu de l’aversion t’embrase, que les ténèbres de l’ignorance font sombrer dans l’oubli ce qui est à rejeter et à effectuer, quitter la patrie est agir en fils de Victorieux.

3-Tout objet délétère mis au ban, les facteurs perturbateurs s’étiolent peu à peu. Hors distraction, la pratique vertueuse s’épanouit naturellement. D’un esprit limpide naît la certitude en le Dharma. Cultiver la solitude est agir en fils de Victorieux.

4-Les amis de longue date sont séparés. Les biens acquis avec acharnement sont laissés derrière soi. L’auberge du corps est abandonnée par la conscience, son hôte. Bannir tout souci envers cette vie est agir en fils de Victorieux.

5-Quiconque au contact de qui les trois poisons s’amplifient, l’écoute, la réflexion et la méditation s’altèrent et l’amour et la compassion s’évaporent, est un mauvais ami et le rejeter est agir en fils de Victorieux.

6-Quiconque grâce aux conseils de qui les défauts s’atténuent en soi et les qualités augmentent comme la lune croissante, est un parfait ami spirituel, et le chérir plus encore que son propre corps est agir en fils de Victorieux.

7-Enchaînées qu’elles sont elles aussi dans les geôles du samsara, les déités mondaines ne peuvent protéger quiconque. C’est pourquoi, prendre refuge en les Trois Joyaux qui jamais ne déçoivent qui s’adressent à eux, est agir en fils de Victorieux.

8-Les insoutenables souffrances des états infortunés sont les fruits des karmas négatifs, a expliqué le Mouni. C’est pourquoi, fût-ce au prix de la vie, ne jamais commettre de mauvais karma est agir en fils de Victorieux.

9-Les bonheurs des trois mondes, telle la rosée à la pointe d’un brin d’herbe, sont dans l’instant périssables. La suprême libération étant immuable, diriger son intérêt vers elle est agir en fils de Victorieux.

10-Quand ces mères qui depuis la nuit des temps t’ont prodigué leur affection sont dans la souffrance, que faire d’un bonheur limité à toi ? C’est pourquoi engendrer l’esprit d’Éveil en vue de libérer les infinités d’êtres est agir en fils de Victorieux.

11-Les souffrances émanent toutes du désir de son propre bonheur. Le parfait Bouddha naît de l’intérêt du bien d’autrui. C’est pourquoi échanger son bonheur personnel contre les souffrances d’autrui est agir en fils de Victorieux.

12-Même si, sous l’emprise d’un fort attachement, d’aucuns s’emparent de tous tes biens ou les font dérober, leur dédier ton corps, tes possessions et tes vertus des trois temps est agir en fils de Victorieux.

13-Même si quelqu’un te coupe la tête alors que tu n’as pas le moindre tort, mû par la compassion, prendre sur soi toutes ses fautes est agir en fils de Victorieux.

14-Même si quelqu’un répand maintes calomnies sur toi partout dans les trois mille mondes, avec amour, faire en retour l’éloge de ses qualités est agir en fils de Victorieux.

15-Même si au sein d’une vaste assemblée, quelqu’un passe tes fautes au crible et t’insulte, t’incliner avec déférence devant lui en le regardant comme un maître est agir en fils de Victorieux.

16-Même si une personne que tu as choyée comme ton fils, te regarde comme un ennemi, telle la mère envers son fils frappé par la maladie, le chérir tout particulièrement est agir en fils de Victorieux.

17-Même si quelqu’un d’égal ou d’inférieur à toi te dénigre sous l’emprise de l’orgueil, le placer respectueusement au sommet de ta tête tel un Maître est agir en fils de Victorieux.

18-Même tombé dans le dénuement et constamment en butte au mépris des gens, foudroyé par une maladie grave ou par un démon, prendre sur toi les fautes et les souffrances de tous les êtres et ne pas céder au découragement est agir en fils de Victorieux.

19-Même célèbre et porté aux nues par les foules, entré en possession de richesses semblables à celles de Vaishravana, voir que les biens de ce monde sont dénués d’essence et n’avoir aucune arrogance est agir en fils de Victorieux.

20-Faute d’avoir pu soumettre l’ennemi qu’est sa propre aversion, on combat les ennemis extérieurs, lesquels se multiplient. C’est pourquoi, avec les armées de l’amour et de la compassion, maîtriser son propre courant de conscience est agir en fils de Victorieux.

21-Les plaisirs des sens sont semblables à de l’eau salée : plus on en jouit et plus la soif augmente. Abandonner immédiatement tout objet qui suscite l’attachement est agir en fils de Victorieux.

22-Toute apparence est (forgée par) l’esprit, mais l’essence dudit esprit est depuis toujours libre de l’extrême des fabrications. L’ayant compris, ne plus concevoir de caractéristiques objet / sujet est agir en fils de Victorieux.

23-À toute rencontre avec un objet attrayant, comme pour un arc-en-ciel en été, ne pas lui accorder de réalité en dépit de sa beauté apparente et rejeter l’attachement est agir en fils de Victorieux.

24-Les diverses souffrances sont semblables à la mort de son fils en rêve. Parce qu’on saisit comme vraies les apparences fausses, on en est accablé. C’est pourquoi, quand on rencontre des circonstances défavorables, les regarder comme fallacieuses est agir en fils de Victorieux.

25-Si, lorsqu’on aspire à l’Éveil, on doit donner jusqu’à son propre corps, concernant les objets extérieurs, cela va sans dire. C’est pourquoi pratiquer une générosité qui n’attend ni retour ni résultat_ est agir en fils de Victorieux.

26-Alors que, dénué d’éthique, on ne peut accomplir son propre bien, vouloir œuvrer à celui d’autrui est risible. C’est pourquoi, sans plus d’intérêt pour ce bas monde, observer l’éthique est agir en fils de Victorieux.

27-Pour le fils de Victorieux qui aspire à des moissons de vertus, toute malveillance est semblable à un précieux trésor. C’est pourquoi, sans plus la moindre aversion, cultiver la patience est agir en fils de Victorieux.

28-Quand les auditeurs et les bouddhas solitaires, qui travaillent seulement à leur propre bien, se démènent comme pour éteindre un feu qui aurait pris sur leur tête, pour le bien de tous les êtres, cultiver l’enthousiasme, source des qualités, est agir en fils de Victorieux.

29-Ayant compris que la vue profonde dotée du calme mental annihile les facteurs perturbateurs, méditer la concentration (dhyâna) qui transcende les quatre absorptions (du monde) sans forme est agir en fils de Victorieux.

30-En l’absence de la sagesse, les cinq autres perfections ne permettant pas de réaliser l’Éveil, méditer une sagesse munie de la méthode et libre des notions des trois sphères est agir en fils de Victorieux.

31- Faute d’observer soi-même ses erreurs, bien qu’ayant l’allure d’un pratiquant, il peut arriver de contrevenir au Dharma. C’est pourquoi continuellement scruter ses erreurs et les rejeter est agir en fils de Victorieux.

32-Sous l’emprise des facteurs perturbateurs, divulguer les fautes d’autres fils de Victorieux faisant régresser, ne pas évoquer les fautes de quiconque engagé dans le grand véhicule est agir en fils de Victorieux.

33-Comme, sous l’influence des richesses et des honneurs, des querelles divisent et les activités d’écoute, de réflexion et de méditation se dégradent, rejeter tout attachement envers les maisonnées des proches et des bienfaiteurs est agir en fils de Victorieux.

34-Suite à des mots blessants, l’esprit d’autrui étant agité et les conduites de fils des Victorieux altérées, bannir tout propos dur désagréable à autrui est agir en fils de Victorieux.

35-L’accoutumance aux kleshas rendant difficile de les contrer avec les antidotes, doté de la mémoire et de vigilance, s’armer des remèdes et faucher l’attachement ou autre facteur perturbateur dès qu’il point est agir en fils de Victorieux.

36-En résumé, en tout lieu et toutes circonstances, en vérifiant dans quel état d’esprit l’on est, avec l’aide constante de la mémoire et de la vigilance, se consacrer au bien d’autrui est agir en fils de Victorieux.

37-Grâce aux efforts ainsi déployés sont accomplies force vertus. En vue de dissiper les souffrances des innombrables êtres, les dédier à l’Éveil au travers de la sagesse pure des trois sphères est agir en fils de Victorieux.

Les plaisirs des sens sont semblables à de l’eau salée : plus on en jouit et plus la soif augmente. Abandonner immédiatement tout objet qui suscite l’attachement est agir en fils de Victorieux.

Le sens énoncé dans les soutras, les tantras et les commentaires,
En me conformant aux explications des Maîtres excellents,
Je l’ai condensé en ces trente-sept pratiques de fils de Victorieux,
À l’intention de ceux qui souhaitent parcourir la voie des bodhisattvas.
Mon intelligence étant médiocre et mes connaissances faibles,
Je ne puis composer de manière à réjouir les lettrés,
Mais comme je me suis fondé sur les soutras et les écrits des Maîtres,
Je pense que ce sont là les authentiques pratiques de fils de Victorieux.
Cependant, comme les vastes conduites des fils de Victorieux
Sont difficiles à pénétrer pour un esprit inférieur tel que moi,
Envers les contradictions, incohérences et autres erreurs de mon fait,
J’implore des Maîtres leur mansuétude.
Par les vertus issues de la rédaction de ce texte, puissent tous les êtres
Devenir semblables au Protecteur Avalokiteshavra,
Au-delà des extrêmes du samsara et du nirvana
Grâce aux excellents esprits d’Éveil ultime et conventionnel.
Composé en la précieuse Grotte du vif-argent par le moine Thogmé, docteur en écritures et en dialectique, pour le bien d’autrui et lui-même »

Marie-Stella Boussemart Nonne gelugpa membre de la Congrégation Ganden Ling, fondée par le Vénérable Dagpo Rinpotché, auprès duquel elle étudie depuis 1973 et auquel elle sert d’interprète francophone depuis 1979. Détentrice d’un Lire +

Notes

(1) Le lojong, ou lodjong (“entraînement de l’esprit”) est une pratique bouddhiste permettant de développer l’esprit d’Éveil (bodhicitta).

Liker, Partager !

Ces sujets peuvent vous intéresser

Questions-réponses sur le bouddhisme

Quels sont les principes fondateurs du bouddhisme ?

Questions-réponses sur le bouddhisme

Où, quand et par qui a été créé le bouddhisme ?

Questions-réponses sur le bouddhisme

Quel est l’avenir du bouddhisme selon le docteur Dinh Hy Trinh ?