©DR

Myoken Eric Salaün :
aller au cœur de sa vie

Comme le phénix, merveilleux symbole de résilience, Eric Salaün a vécu plusieurs vies. Cet ancien graphiste, devenu chef cuisinier, dispense aujourd’hui des programmes de méditation.

À deux reprises, il a dit stop quand la motivation professionnelle n’était plus au rendez-vous et bifurqué pour changer de voie. Radicalement. Diplômé de l’École Estienne, qui forme à la chaîne des métiers graphiques, il a fait ses premiers pas, durant quinze ans, dans l’édition, la publicité et les arts graphiques. Il a conçu des logos et créé de nouvelles formules de magazines dans la presse écrite. La profession de graphiste étant devenue « très répétitive et beaucoup moins créative » depuis son informatisation, il s’est formé en six mois au métier de… cuisinier. À partir de 1999, pendant dix-sept ans, sa toque de chef cuisinier l’a conduit du restaurant de la Tour Eiffel à des cuisines d’entreprises, en passant par celles de bateaux de croisière. En 2008, il découvre zazen - « une révélation, j’en avais les larmes aux yeux » - et décide, quelque temps plus tard, de faire découvrir aux autres cette pratique qui a changé sa vie. Depuis un an, convaincu que cet outil peut aider ceux qu’il rencontre « à devenir plus authentiques, plus intimes avec eux-mêmes en tournant leur regard vers l’intérieur », il enseigne la méditation, son nouveau métier, ce fameux « métier » qui, contraction étymologique des mots latins « ministère » et « mystère », renvoie à des « ministères mystérieux ».

S'asseoir, sans attentes ni objectifs

Le déclic s’est fait, à Paris, un jour de 2008. En quête d’un lieu de pratique, il surfe sur internet et tombe « par hasard » sur une adresse située dans le 20e arrondissement de la capitale. « Moi qui croyais arriver dans un dojo, me voilà au 8e étage devant une porte d’appartement. Une vieille dame vient m’ouvrir, je suis confus, je me suis sans doute trompé. Il n’en est rien, elle me dit d’entrer et de me dépêcher, car je suis en retard. Cette dame, c’était Josy Thibaut, la mère de mon maître. Une femme de 84 ans, avec beaucoup de caractère, mais aussi beaucoup d’affection, auprès de laquelle j’ai partagé la pratique jusqu'à son décès en 2017, a l’âge de 92 ans », raconte-t-il

Il y a dix ans, il est devenu le disciple de maître Kosen (Stéphane Thibaut) qui fut très proche de maître Deshimaru et a été, après la mort de ce dernier, un des trois moines à recevoir la transmission par la plus haute autorité du Zen Soto au Japon, maître Niwa Zenji.

« Zazen nous aide à devenir plus authentiques, plus intimes avec nous-mêmes en tournant leur regard vers l’intérieur. »

En 2014, Eric Salaün a été ordonné moine bouddhiste Zen. Il est, aujourd’hui, le coordinateur du Dojo Zen de Paris. Depuis deux ans, il se forme à la méditation laïque, douze mois dans l’institut de formation Esprit Clair, cycle de dix-huit mois, qui s’achève en décembre, pour devenir instructeur MBSR (Mindfulness Based Stress Réduction/Réduction du stress, de la souffrance basée sur la méditation de pleine conscience). Il est devenu instructeur et formateur dans l’association Mindfulness Solidaire et anime des soirées de méditations laïques dans le cadre du projet collectif Méditer Autrement, ainsi que des week-ends, des stages et des retraites. « Alors, simplement s'asseoir, sans attentes, sans objectifs, il ne s'agit pas de s'extraire de la vie, mais au contraire de se rencontrer, de se découvrir, d’aller au cœur de sa vie. Devenir intime avec soi-même, dans la simplicité et la douceur », écrit-il sur sa page Facebook.

Eric Tariant Les spiritualités vivantes, les alternatives porteuses d’avenir, les utopies concrètes qui esquissent un autre paradigme de développement et l’art (la peinture en particulier) sont les spécialités et principaux centres Lire +

Pour aller plus loin

Adresse :

Dojo Zen de Paris
175, rue de Tolbiac 75013 Paris
Tél. : 01 53 80 19 19 – courrier@dojozenparis.comdojozenparis.com

Sites :

– Site de la structure Esprit clair : espritclair.fr
– Site du projet Méditer autrement : mediterautrement.com
– Site de l’association Mindfulness Solidaire : mindfulness-solidaire.org

Livre :

–  La pratique du Zen de Taisen Deshimaru (Albin Michel, 1981)

Liker, Partager !

Ces sujets peuvent vous intéresser

Mathieu Delobel, ou les aventuresd’un moine reggaeman

De l’enfance rebelle à l’immersion dans la vie africaine, le début de parcours de Mathieu Delobel est déjà atypique. C’est au...

Caroline Lesire : méditante et activiste

Instructrice de pleine conscience et coordinatrice de l’association Emergences, Caroline Lesire est une activiste belge à...

Jean-Philippe Rykiel : le musicien voyageur

Il ne voit pas, mais sa cécité ne l'empêche pas de saisir la beauté du monde. Pianiste et claviériste, le compositeur Jean-Philippe...