©Shutterstock.com

Ouvrages Theravada

La philosophie du Bouddha (avec la traduction intégrale de dix textes du Canon bouddhique)
Môhan Wijayaratna
(LIS, 1995, réédition 2000)

Dans cet ouvrage, l’auteur offre au lecteur une approche érudite, mais accessible, de la plupart des questions "philosophiques" débattues dans le Canon ancien, indépendamment des développements donnés par les différentes écoles du bouddhisme indien. C'est là le grand avantage de ce livre. C’est aux sources mêmes de l'enseignement, tel que délivré par le Bouddha (selon la tradition), qu'il emmène le lecteur à travers neuf chapitres construits sur le même schéma : une introduction présentant une question "philosophique", la traduction intégrale d'un sutra exposant un enseignement du Bouddha sur cette question, une explication complémentaire développée, appuyée sur des citations tirées de nombreux autres textes afin de "faire le tour" de la question. Sont ainsi abordées successivement - et logiquement - la position du Bouddha face aux opinions diverses, la "personnalité" selon le bouddhisme, la "Soif", la place de l'expérience dans le processus de connaissance, la difficile question du "moi", du "soi" et du "non-soi", l’épineuse question de la "renaissance" et du karma, etc.

L’auteur : Universitaire cinghalais résidant en France depuis de nombreuses années, Môhan Wijayaratna s'est d'abord fait connaître par plusieurs travaux sur le Vinaya puis les premières traductions en français du Canon pali, dont l'intégralité des deux premiers recueils (Digha-nikaya et Majjhima-nikaya), ainsi que plusieurs anthologies.

L'enseignement du Bouddha, d'après les textes les plus anciens
Walpola Rahula
(Collection "Points - Sagesses", Le Seuil, 1961)

Référence incontournable pour qui veut connaître l'exposé doctrinal du Theravada, le "bouddhisme des Anciens". Après un chapitre d'exposition générale, le corps du livre est consacré à l'étude approfondie des Quatre Nobles Vérités (le discours fondateur du bouddhisme), de la doctrine du "Non-soi" et de la "Méditation ou culture mentale". Dans son dernier chapitre (la morale bouddhiste et la société), l'auteur souhaite montrer en quoi le bouddhisme peut fonder une morale économique et politique.

L’auteur : Décédé en 1998, le Vénérable Walpola Rahula était un moine theravadin du Sri Lanka. Grand érudit, il a aussi étudié les textes chinois et tibétains du Mahayana et disposait ainsi d'une vision très complète des enseignements traditionnels.

Sur les traces de Siddharta
Thich Nhat Hanh
(Pocket, 1998)

Svasti était un jeune bouvier qui quitta sa famille pour suivre Siddhartha Gautama. En nous faisant le récit de son cheminement aux côtés de celui qui deviendra le Bouddha, Thich Nhat Hanh – recourant à des sources palies, sanscrites et chinoises inédites – nous dévoile le visage du sage dans toute son humanité. Mêlant à la vie et aux enseignements de "l'Éveillé " les principaux sutras, il nous livre une merveilleuse biographie riche de ressources spirituelles.

L’auteur : Maître bouddhiste vietnamien, le Vénérable Thich Nhat Hanh est une figure majeure de la spiritualité mondiale. Ses actions pour son peuple ont conduit Martin Luther King à soutenir sa candidature pour le prix Nobel de la paix en 1967. Réfugié politique en France depuis 1972, il a fondé le Village des Pruniers, une communauté où il anime des séminaires.

Les grands disciples du Bouddha (2 tomes)
Nyanaponika Thera & Hellmuth Hecker
(Claire Lumière, 2000)

De 1979 à 1989, la revue "The Wheel", de la Buddhist Publication Society de Ceylan, proposait des portraits des principaux grands disciples du Bouddha. C'est la compilation de ces biographies, révisées et augmentées, que proposent dans ces deux volumes les éditions Claire Lumière. C'est, à notre connaissance, le seul ouvrage destiné au grand public qui présente ces grandes figures du bouddhisme ancien, disciples directs du Bouddha, telle que la littérature du Canon et des commentaires nous permet de les découvrir. Ces récits donnent une image vivante du Sangha originel, la communauté des disciples vivants autour du Bouddha, des conditions de vie et du parcours personnel de chacun de ces personnages hors du commun, qui alimentent l'imaginaire de tout bouddhiste en Asie et offrent autant de modèles aux pratiquants.

Les auteurs : Hellmuth Hecker est un savant allemand spécialiste reconnu du canon pali. Nyanaponika Thera est l'un des premiers Allemands à adopter les préceptes de bhikkhu.

En suivant Bouddha
André Bareau
(Philippe Lebaud, 1985)

Voici une biographie et un condensé de l'enseignement du Bouddha "dans son jus" : c'est-à-dire tel que les disciples des premiers siècles ont souhaité les transmettre à leurs successeurs. On est donc loin, ici, des approches "sèches" des historiens modernes, mais bien au cœur de la culture indienne d'avant l'ère chrétienne, riche en miracles et en notations pittoresques... Dans son introduction, Bareau replace rapidement le Bouddha dans son contexte indien, mais prend surtout soin d'expliquer la nature des sources qu'il utilise et les genres littéraires particuliers dont elles sont issues. Le corps de l'ouvrage distribue les textes en fonction des grandes périodes de la vie du Bouddha : jeunesse, Éveil et début de sa carrière de prédicateur (livre 1). Puis, il propose une anthologie d'enseignements répartis comme autant d'illustrations-développements des Quatre Nobles Vérités, ainsi que quelques textes tirés du recueil considéré comme le plus ancien du Canon pāli, le Sutta-Nipata (livre 2). Il clôt l'ensemble par les récits de la fin de vie du Bouddha et les événements qui suivirent immédiatement sa "disparition complète" (livre 3). Quand il le juge nécessaire, une introduction et quelques notes permettent d'éclaircir les points les plus délicats… Un ouvrage idéal pour se plonger dans l'univers de la spiritualité indienne et du bouddhisme originel.

L’auteur : André Bareau (1921-1993) fut l'un des derniers grands "bouddhologues encyclopédiques" français.

Les plus belles paroles du Bouddha - Les versets du Dhammapada
Traduction de Jeanne Schut
(Sully, 2016)

Le Dhammapada est l'un des plus anciens recueils des enseignements du Bouddha. Il est particulièrement aimé et reconnu dans toutes les écoles du bouddhisme du fait de sa forme légère et poétique. Jeanne Schut nous en donne ici une nouvelle traduction, simple et fluide, qui respecte le sens du texte dans son esprit et dans sa forme en utilisant, autant que possible, la versification en écho au texte original. Ces paroles, jaillies du cœur du Bouddha en réponse à des circonstances précises, et qui se sont cristallisées avec le temps dans des vers lumineux de pure sagesse, reprennent ainsi vie et nous touchent profondément en nous montrant la Voie de la libération. L'intensité des mots est sublimée par les superbes illustrations de Georges Crisci, qui nous transportent dans l'Inde ancienne où le Bouddha a vécu. Franchissant les siècles, ces stances imagées et imprégnées du parfum de l'Enseignement, qui ont été mémorisées par d'innombrables générations, continuent d'être une source inépuisable d’inspiration.

La traductrice : Spécialisée dans la traduction d’écrits de moines contemporains de la tradition bouddhiste Theravada (le "véhicule des anciens", première école historique bouddhiste, particulièrement présente en Asie du Sud-est), Jeanne Schut pratique le bouddhisme dans la Tradition de la Forêt depuis près de trente ans. Elle a fait de nombreux séjours en Thaïlande pour méditer dans des monastères de forêt. Ces dix dernières années, elle a également traduit en français plusieurs livres sur la pratique du bouddhisme publiés aux éditions Sully, et a été l’interprète de moines bouddhistes anglophones venus enseigner en France. Elle a eu l’occasion de présenter l’œuvre des maîtres de méditation qu’elle traduit lors de plusieurs programmes télévisés.

Dictionnaire Pali-Français
Michel Henri Dufour
(Éditions des Trois Monts, 1999)

Les enseignements du Bouddha ont été consignés dans plusieurs langues, telles que le pali, le sanskrit, le chinois ou le tibétain. Cependant, ce sont les versions en pali les plus anciennes. Ce dictionnaire permet de mieux saisir le sens profond de ces textes fondamentaux. Il comporte 3 000 entrées et un index en français pour la recherche des termes doctrinaux.

L’auteur : Michel Henri (Adhitthâno) Dufour, spécialiste du bouddhisme ancien et lexicographe, a enseigné à l’École laïque des religions et à l'Institut d'études bouddhiques. Il est l'auteur d'un Dictionnaire pali-français du bouddhisme ancien. Affilié à la tradition Theravada de forêt (lignée du maître thaï Ajahn Chah), il est le fondateur de l'association bouddhique Theravada Vivekarama.

Au-delà de la mort
Môhan Wijayaratna
(LIS, 1998)

Est-ce que la vie s'arrête à la mort ? Ou bien va-t-elle au-delà ? Pourquoi une survie après la mort ? Comment ? Dans quelles conditions ? Une existence future, d'une façon ou d'une autre (à la suite d'une résurrection, d'une réincarnation ou d'une renaissance), est un fonds commun à toutes les religions. Voici un livre qui explique en détail comment le bouddhisme ancien voit ce problème. À l'aide des textes du corpus canonique, l'auteur discute ici des sujets tels que le fondement doctrinal de la notion de renaissance, l'attitude du Bouddha face à la question de l'au-delà, l'influence de la pensée du mourant sur sa vie future, etc. Ce livre aborde également un autre thème important lié essentiellement aux renaissances : les karmas et leurs résultats. Enfin, l'auteur présente la traduction intégrale de dix textes canoniques concernant la mort, les karmas et la renaissance. Cet ouvrage offre ample matière à réflexion sur le sujet de la vie et de la mort, constituant ainsi un document indispensable dans le domaine du dialogue interreligieux et interculturel.

L’auteur : Anthropologue et "bouddhologue", docteur d'État ès lettres, Môhan Wijayaratna est l'auteur de plusieurs livres en français et en anglais. Il a mis à la disposition des lecteurs francophones la traduction intégrale de nombreux textes du corpus canonique. Par ses travaux, il contribue à faire accéder un plus large public à un corpus qui demeure la nourriture spirituelle de centaines de millions d'hommes. Son dernier livre : La philosophie du Bouddha (1995) est devenue rapidement un ouvrage de référence.

Satipatthana, le cœur de la méditation bouddhiste
Nyanaponika Thera
(Librairie d'Amérique et d'Orient Adrien Maisonneuve - Jean Maisonneuve successeur, 2003)

Le Satipatthana sutta est un discours de Gautama Bouddha décrivant l'établissement de l'attention : « Les quatre applications de la présence d'esprit sont la seule Voie conduisant à l'atteinte de la purification, à la maîtrise de la douleur et des lamentations, à la cessation de la peine et du chagrin, à l'entrée à la Voie parfaite et à la réalisation du Nibbāna 1. »

L’auteur : Né sous le nom de Siegmund Feniger, Nyanaponika ou Nyanaponika Thera (1901-1994) fut un moine (bhikkhu), traducteur et écrivain bouddhiste de la tradition theravada.

100 questions sur le bouddhisme Theravada
Didier Treutenaere
(Soukha Éditions 2017)

Religion pour les uns, philosophie pour d'autres, le bouddhisme, dont l'origine remonte au Ve siècle avant l'ère chrétienne, fascine les Occidentaux. Destinées à un très large public, ces 101 questions/réponses sur le bouddhisme permettront à chacun d'approfondir leurs connaissances et de comprendre toute sa dimension philosophique, spirituelle et humaine en suivant la tradition Theravada, qui s'épanouit au Cambodge, au Laos, au Myanmar, au Sri Lanka et en Thaïlande. Avec une illustration par question/réponse.

Auteur : Didier Treutenaere est spécialiste de la langue pali, le latin du bouddhisme. Il vit en Asie du Sud-Est depuis une vingtaine d’années.

Le Bouddha
Véronique Crombé
(Desclee de Brouwer, 2000)

Attrait pour la méditation, popularité de personnalités comme le Dalaï-Lama, création de nombreux monastères : incontestablement, le bouddhisme séduit l’Occident. Pour autant, le connaissons-nous vraiment ? Et surtout, que savons-nous du Bouddha, fondateur de ce vaste courant spirituel vieux de plus de 2 500 ans ? Plus qu'une simple biographie ou qu'un exposé à caractère religieux, ce livre de Véronique Crombé appréhende la figure du Bouddha dans le contexte qui le porte. Celui que l'on nomme "l'Éveillé" propose à ses contemporains, effrayés par la perspective de mourir, renaître et mourir encore, un chemin vers la libération. Mais le milieu spirituel et humain qui le voit naître n'est pas étranger au développement de sa doctrine et, parallèlement, à ses grandes intuitions. Pour le comprendre, il faut aussi faire la part des faits et des légendes, percevoir aussi la richesse de l'art qu'il génère. Avec beaucoup de pédagogie, Véronique Crombé présente les fondements de l'enseignement de Bouddha, qui, au-delà des différentes familles spirituelles, reste le bien commun de l'ensemble des bouddhistes.

L’auteur : Conférencière des musées nationaux depuis 1987, Véronique Crombé intervient dans plusieurs musées parisiens, notamment au Musée National des Arts Asiatiques-Guimet. Elle a collaboré à plusieurs ouvrages sur les religions, le bouddhisme et l’art bouddhique. Bouddhiste dans la tradition Theravada du Sri Lanka, elle a beaucoup voyagé en Asie. Elle a également une activité de traductrice et consacre une partie de son temps libre à la peinture. 

Sermons du Bouddha
Môhan Wijayaratna
(Points, 2016)

Après les Entretiens du Bouddha (2001), voici le second volume des enseignements authentiques du Bouddha, traduits et présentés par Môhan Wijayaratna d'après le canon pali (langue vernaculaire du Bouddha). Au Ve siècle avant J.-C., ses préceptes furent recueillis et transmis oralement, puis consignés par écrit quelques siècles plus tard. Le message du Bouddha est révolutionnaire et le demeure à ce jour : il propose non seulement une éthique transcendant la religion sacrificielle védique, mais aussi une logique qui s'appuie sur une analyse détaillée du fonctionnement de l'esprit humain. La connaissance de ce recueil des sermons du Bouddha est tout aussi recommandable que la pratique de la méditation sous la conduite d'un maître.

L’auteur : Môhan Wijayaratna est l’auteur de nombreux ouvrages sur les divers aspects du bouddhisme, anthropologue, expert en pali et en sanskrit, il est considéré comme l'un des grands spécialistes du bouddhisme ancien et moderne.

Les entretiens du Bouddha
Môhan Wijayaratna
(Seuil, 2001)

Le Bouddha se présente assurément comme l'un des plus grands communicants de l'histoire de l'humanité : pendant quarante-cinq ans, il s'est adressé à des multitudes de personnes, dans le bassin moyen du Gange. Les rapports canoniques concernant ses entretiens comptent des milliers de pages en pali, d'où sont extraits les vingt et un textes de cette anthologie. À partir de ces discussions avec des interlocuteurs de toute provenance, on peut facilement déceler la doctrine initiale du Bouddha et ses enseignements fondamentaux. Établis dès le IIIe siècle avant notre ère, ces textes fournissent un inestimable outil de travail pour développer une connaissance théorique exacte du message bouddhique, dans sa radicalité et sa modernité.

L’auteur : Anthropologue et « bouddhologue », docteur d'État ès lettres, Môhan Wijayaratna est l'auteur de plusieurs livres en français et en anglais. Pendant de nombreuses années, il a travaillé sous la direction du professeur André Barreau (1921-1993) du Collège de France. Aujourd’hui, il est reconnu par les milieux universitaires, ainsi que par les communautés bouddhiques en Occident, comme l’un des grands spécialistes du bouddhisme ancien et moderne.

Digha-nikaya (3 tomes)
Môhan Wijayaratna
(LIS, 2007-2008)

Le Digha-nikaya (Digha = long, nikaya = recueil), ou collection des longs discours (du Bouddha), est un recueil de trente-quatre suttas faisant partie du Sutta Pitaka (Corbeille des enseignements).

L’auteur : Anthropologue et « bouddhologue », docteur d'État ès lettres, Môhan Wijayaratna est l'auteur de plusieurs livres en français et en anglais. Pendant de nombreuses années, il a travaillé sous la direction du professeur André Barreau (1921-1993) du Collège de France. Aujourd’hui, il est reconnu par les milieux universitaires, ainsi que par les communautés bouddhiques en Occident, comme l’un des grands spécialistes du bouddhisme ancien et moderne.

Majjhima-nikaya (5 tomes)
Môhan Wijayaratna
(LIS, 2009-2011)

Le Majjhima-nikaya qui contient 152 suttas (skt. sutras) est le deuxième ouvrage du Sutta Pitaka pali. Tout comme dans le Digha-nikaya, dans le Majjhima-nikaya les interlocuteurs du Bouddha sont des princes, des rois, des hommes d'affaires, des brahmanes érudits, des renonçants itinérants et même des gens ordinaires qui veulent parler avec lui sur des sujets profonds. C'est la première fois qu'une traduction intégrale du Majjhima-nikaya est présentée aux lecteurs francophones. L'ensemble de cette traduction contient cinq tomes.

L’auteur : Anthropologue et « bouddhologue », docteur d'État ès lettres, Môhan Wijayaratna est l'auteur de plusieurs livres en français et en anglais. Pendant de nombreuses années, il a travaillé sous la direction du professeur André Barreau (1921-1993) du Collège de France. Aujourd’hui, il est reconnu par les milieux universitaires, ainsi que par les communautés bouddhiques en Occident, comme l’un des grands spécialistes du bouddhisme ancien et moderne.

Le Moine bouddhiste - La vie monastique selon les textes du Theravada
Môhan Wijayaratna
(Éditions du Cerf, 1983 / réédition LIS, 2016)

La tradition monastique qui remonte au Bouddha est, aujourd'hui comme il y a vingt-cinq siècles, le cœur du bouddhisme. Le Theravada décrit les grands moments de la vie du moine, ses rites et ses coutumes ainsi que la spiritualité qui l’oriente.

L’auteur : Anthropologue et « bouddhologue », docteur d'État ès lettres, Môhan Wijayaratna est l'auteur de plusieurs livres en français et en anglais. Pendant de nombreuses années, il a travaillé sous la direction du professeur André Barreau (1921-1993) du Collège de France. Aujourd’hui, il est reconnu par les milieux universitaires, ainsi que par les communautés bouddhiques en Occident, comme l’un des grands spécialistes du bouddhisme ancien et moderne.

Ne te quitte pas. Le corps au cœur de la méditation
Martin Aylward
(Les Arènes, 2019)

« Tout l'univers apparaît et disparaît ici même, dans ce corps ». Cette phrase du Bouddha est le point de départ du chemin proposé par Martin Aylward pour nous guider, à travers notre vie, par la présence incarnée. La possibilité d'une existence humaine totalement libre est freinée par les objectifs, la dépendance à la stimulation, le confort... « Nous ne contrôlons ni ce qui nous arrive ni la manière dont nous y réagissons ». Accepter cette vérité est un grand soulagement. En méditation, il n'y a rien à accomplir. Dans un ashram, en Inde, un saddhu, Babaji, a appris à l'auteur que la présence ne dépend pas d'une expérience particulière, mais simplement de la qualité d'attention, moment après moment.

Nous sommes invités, ici, à comprendre notre soif de satisfaction plutôt que de vouloir assouvir sans cesse nos instincts. Nous jugeons en permanence notre image sociale ou celle de notre corps, selon des conditionnements culturels et familiaux. Il n'y a pourtant rien à obtenir, rien à éliminer. Il faut accueillir et explorer notre être. Pour contempler la vie corporelle, le bouddhisme Theravada utilise six méthodes : la respiration, la posture, l'activité, en prenant conscience des différentes fonctions des parties du corps, en les mettant en relation avec les éléments et, enfin, en contemplant notre vie à la lumière de notre mort future.

Explorer vers l'intérieur puis vers l'extérieur, jusqu'à s'identifier avec le cosmos tout entier, c'est la pleine expression de l'amour. Quatre mots palis qualifient la mise en pratique de notre corps d'amour. Martin Aylward les traduit selon ses propres termes : metta, l'amour qui prend soin ; karuna, l'amour qui répond, la compassion ; mudita, l'amour qui réjouit, la bienveillance fondamentale ; upekha, l'équanimité, ou le cœur aussi large que le monde. Tout ce que nous appelons « moi » et « monde » se déroule ici, dans notre expérience physique, affective, perceptive, mentale-émotionnelle et consciente. « Votre corps est l'univers », conclut l'auteur.

(M. Stricot)

Liker, Partager !

Ces sujets peuvent vous intéresser

Ouvrages généraux

Aux sources du bouddhisme Sous la direction de Lilian Silburn (Fayard, 1997) Anthologie commentée de grandes œuvres bouddhistes...

Ouvrages Mahayana et Vajrayana

Cinq traités sur l’esprit seulement Vasubandhu (Traduction et présentation de Philippe Cornu, Entretiens de Milinda et...

Le Bouddha et les classes sociales

Récit des vies antérieures du Bouddha qui se moquait de l’ordre social et traitait ses prochains avec une égale bienveillance.