©Shutterstock.com

Ouvrages généraux

Aux sources du bouddhisme
Sous la direction de Lilian Silburn
(Fayard, 1997)

Anthologie commentée de grandes œuvres bouddhistes de l’Inde, du Tibet, de la Chine et du Japon, réunies dans un ouvrage présentant le bouddhisme à sa source. Prêtés au Bouddha ou composés par les grands maîtres qui lui ont succédé et ont revivifié son enseignement, ces textes décrivent une expérience qui ne se réduit nullement à une philosophie, à une morale ou à une sagesse. Les écrits canoniques, comme les traités des différentes écoles qui se sont formées au fil des siècles, témoignent en effet, au-delà de leurs variétés, d’une même expérience, celle d’une connaissance de nature mystique, qui est pure intériorité, où il n’y a nulle différence entre intérieur et extérieur. Cette expérience de l’Éveil se révèle à travers les grands textes d’une anthologie qui montre également les thèmes propres à chaque école en dégageant leur sens profond. Le choix des œuvres réunies dans cet ouvrage a été fait sous la direction de Lilian Silburn. Il rassemble des traductions, souvent les premières en français, de Lilian Silburn, André Padoux, Yoshiro Imaeda, Étienne Lamotte, Ginette Martini, Catherine Despeux, Prithwindra Mukherjee, ainsi que des extraits de traductions dues à Rolf A. Stein, Paul Demiéville, Jacques Ville et Jacques Gernet. Cet ouvrage est un incontournable et mérite de figurer dans toutes les bibliothèques !

L’auteur : Lilian Silburn (1908-1993) est une indianiste française, spécialiste du shivaïsme du Cachemire, du tantrisme et du bouddhisme.

Aux origines de la philosophie indienne
Johannes Bronkhorst
(Infolio, 2008)

Dans cet ouvrage, l’auteur propose sa vision des origines des débats philosophiques indiens ; il replace le lecteur dans le contexte géographique du nord du sous-continent, en distinguant trois grandes régions : l’Aryavarta, où vivent en majorité les populations brahmaniques suivant les Veda ; le “Grand Magadha”, plus à l’est, où se développeront les mouvements “ascétiques” (jaïnisme, ajivikisme et bouddhisme) ; le nord-ouest, autour du Gandhara, où le bouddhisme connaîtra un développement important. Il explique ensuite comment, en raison des déplacements de populations, ces différentes voies spirituelles s’influenceront mutuellement au fil des siècles : le brahmanisme védique subissant l’influence des mouvements ascétiques et inversement, donnant ainsi naissance à des débats philosophiques (autour de l’atomisme, du langage, de l’idée d’un dieu créateur, etc.), mais aussi à des “écoles” ou des courants de pensée multiples (les écoles bouddhistes du Mahayana, le Sankhya hindou…). Bouleversant de trop nombreuses idées reçues sur les origines du bouddhisme et son développement face aux autres spiritualités indiennes, cet ouvrage est à mettre absolument entre toutes les mains.

L’auteur : Sanskritiste, longtemps professeur à l’Université de Lausanne, Johannes Bronkhorst est un spécialiste internationalement reconnu de la littérature de l’Inde ancienne, notamment du bouddhisme et du jaïnisme.

Les philosophies bouddhistes
Emmanuel Guillon
(PUF Que sais-je ?, 1995)

La collection “Que sais-je ?” n’est plus à présenter. Ces différents volumes ont toujours fait appel à des spécialistes capables de présenter et d’expliquer simplement – mais avec rigueur – les sujets les plus variés. Malgré l’intitulé de ce numéro, c’est toute l’histoire du bouddhisme qui est ici évoquée, mais avec une attention particulière portée aux systèmes de pensée logique, donc à l’aspect “philosophique” du bouddhisme. Cinq chapitres permettent d’évoquer successivement : le système du Bouddha Gautama ; les philosophies du bouddhisme ancien ; les philosophies mahayanistes ; la conscience et les logiciens ; les extensions de la pensée bouddhiste et le Vajrayana. Au fil de ces chapitres, Emmanuel Guillon met en valeur quelques sujets qui méritent un certain développement, comme les “difficultés” internes à la doctrine bouddhique ancienne, le réalisme, la question du temps et de l’espace, la logique bouddhique… La taille de l’ouvrage ne permet pas d’entrer dans les détails, mais l’auteur a le mérite de poser les problèmes de manière concise, en évoquant l’essentiel.

L’auteur : Docteur d’État, Emmanuel Guillon, est un écrivain, orientaliste, scientifique spécialiste de deux civilisations anciennes de l’Asie du Sud-Est, celle des Môns (Birmanie, Thaïlande) et celle du Royaume de Champā (Vietnam), qui nous a laissé comme legs artistique celui de l’Art du Champā, avec les sites du sanctuaire de My Son, de Po Klong Garai et de Po Nagar.

Le bouddhisme
Edward Conze
(Collection “Petite Bibliothèque Payot”, Payot & Rivages, 1995/2002 – Réédition)

D’une grande érudition, mais d’une lecture aisée, ce livre expose les développements historiques du bouddhisme, essentiellement sur le territoire de l’Inde (du VIe siècle avant J.-C. au XIIIe siècle après J.-C.). L’exposé est complété de nombreuses citations de textes et de commentaires critiques d’où “l’humour britannique” n’est pas exclu. Publié pour la première fois en 1951, ce livre reste un ouvrage de référence. Les trois premiers chapitres présentent les fondements doctrinaux, le bouddhisme monastique et le bouddhisme “populaire”. Les chapitres suivants analysent les principales écoles : ancienne école de sagesse, le Mahayana et la nouvelle école de sagesse, le bouddhisme de la foi et de la dévotion, les Yogacarin, le Tantra ou bouddhisme magique, les développements non indiens.

L’auteur : Professeur à l’Université de Londres, aujourd’hui décédé, Edward Conze était un spécialiste incontesté du bouddhisme, tout à la fois critique et sympathisant, dont l’enseignement a marqué des générations de passionnés.

Le bouddhisme à l’usage de mes filles
Dennis Gira
(Le Seuil, 2000)

Le titre de l’ouvrage, imposé par l’éditeur dans le cadre d’une collection, ne doit pas laisser penser qu’il s’agit là d’une approche puérile, bien au contraire ! Chrétien convaincu, Dennis Gira n’en a pas moins un grand connaisseur du bouddhisme, pour lequel il a une haute estime et qu’il aime à faire partager. Son approche, historique pour l’essentiel, est d’une grande clarté, et idéale pour des débutants. On apprécie tout particulièrement le soin apporté à faire comprendre simplement des notions complexes et la mise en évidence des difficultés d’interprétation que la culture occidentale, formée par le christianisme, peut susciter. Un livre que nous recommandons chaudement, aussi bien pour les débutants que pour les autres !

L’auteur : Chercheur d’origine américaine et de nationalité française, Dennis Gira a enseigné pendant de très nombreuses années sur le bouddhisme à l’Institut des Sciences et Théologie des Religions de l’Institut Catholique de Paris. Il est l’un des meilleurs spécialistes du bouddhisme en France et, aussi, un excellent vulgarisateur.

Petite histoire du bouddhisme
Jean-Noël Rober
(Librio, E.J.L., 2008)

Après avoir replacé le bouddhisme dans le cadre général des religions (philosophie ou religion ?), l’auteur expose ce que représentent pour les bouddhistes les “Trois Joyaux” : le Bouddha (par les huit étapes principales de sa vie), le Dharma (par l’exposé des Quatre Nobles Vérités) et le Sangha (en tant que communauté monastique). La présentation se poursuit avec celle du canon des écritures, les “Trois Corbeilles”, puis du Grand Véhicule et du tantrisme. La seconde partie de l’ouvrage est plus particulièrement consacrée à la diffusion du bouddhisme, d’abord en Asie, avec les diverses écoles dont elle a entraîné l’apparition, les différentes langues dans lesquelles il s’est transmis, avant d’arriver finalement en Occident. Ce parcours complet s’achève par une critique des études bouddhiques, telles qu’elles ont été menées dans nos contrées depuis deux siècles. C’est d’ailleurs un point commun de tout l’ouvrage que de ne pas seulement raconter les faits, mais aussi de les replacer dans leur contexte, de lever bien des malentendus, de corriger des approximations. Plus qu’une simple histoire, c’est une véritable explication du bouddhisme !

L’auteur : Spécialiste du bouddhisme japonais, Jean-Noël Robert n’en a pas moins une connaissance vaste de l’ensemble des écoles bouddhistes et de leur histoire. Directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres et, depuis, février 2012, titulaire d’une chaire au Collège de France.

Cerveau et méditation : dialogue entre le bouddhisme et les neurosciences
Matthieu Ricard, avec Wolf Singer (Préface Christophe André, traduction Carisse Busquet)
(Allary Éditions, 2017)

La méditation modifie-t-elle les circuits neuronaux ? Comment se forment les émotions ? Quels sont les différents états modifiés de la conscience ? Qu’est-ce que le “moi” ? Le libre arbitre existe-t-il ? Que peut-on dire de la nature de la conscience ? Chaque fois, Matthieu Ricard et Wolf Singer confrontent deux traditions de pensée. L’une, la philosophie bouddhiste, est une connaissance à la première personne, résultat des pratiques millénaires des moines tibétains. L’autre, les neurosciences, est une connaissance à la troisième personne, issue d’expérimentations en laboratoire. Les deux approches sont radicalement différentes, mais aboutissent souvent aux mêmes conclusions. Pour développer une véritable “science de l’esprit”, leur rapprochement, esquissé depuis quelques années, est indispensable. C’est ce que propose cet ouvrage : un dialogue approfondi entre les sciences contemplatives et les sciences modernes, pour percer les mystères de l’esprit humain.

Les auteurs : Moine bouddhiste depuis quarante ans, Matthieu Ricard est l’un des méditants les plus chevronnés, régulièrement sollicité par les universités du monde entier pour se prêter à des expériences sur le cerveau. Neurobiologiste, directeur émérite du Max Planck Institute for Brain Research, Wolf Singer est l’un des plus grands spécialistes mondiaux du cerveau.

L’espace de la pensée chinoise
Alexis Lavis
(Oxus, 2010)

L’auteur tente ici une approche résolument philosophique et en profondeur des trois piliers de la pensée chinoise que sont le confucianisme, le taoïsme et le bouddhisme. Il s’agit de faire apparaître, au fil d’une méditation continue sur les textes, comment pense la Chine et comment cette pensée ouvre pour nous un horizon de sens absolument décisif. Cet horizon est tout entier tendu par une question toujours urgente : comment vivre pleinement en être humain ? Ce livre tente un dialogue qui cherche à ménager une véritable rencontre avec ce qui nous est encore exotique, mais qui, si cette rencontre a lieu, pourrait être pour l’Occident une nouvelle Renaissance.

L’auteur : Alexis Lavis est philosophe de formation, spécialisé dans les courants de pensée orientaux (Inde, Grèce, Chine). Il s’intéresse plus particulièrement au bouddhisme, au taoïsme et au confucianisme auxquels il a déjà consacré plusieurs ouvrages et traductions. Il est actuellement doctorant à l’université de Rouen.

De l’intérieur du monde
Michel Bitbol
(Flammarion, 2011)

Michel Bitbol repense ici la théorie de la connaissance pour l’adapter aux découvertes de la science du XXe siècle. La physique contemporaine rend cette démarche nécessaire : elle porte de moins en moins sur des choses et de plus en plus sur des relations. Si bien que l’image baroque de relations flottant en l’air sans appui sur les choses, d’un « sourire de chat sans chat » pour paraphraser Lewis Carroll, se fait jour de manière insistante. Comment comprendre des relations qui préexistent aux objets ou aux propriétés qu’elles unissent ? Une analogie est mobilisée pour élucider ce mystère : si la droite et la gauche se définissent par leur relation mutuelle, c’est que cette relation est orientée à son tour relativement à notre corps. Ici, comme en physique quantique, seul un supplément de philosophie relationnelle permet de résoudre les énigmes des relations. Seule la reconnaissance de notre situation à l’intérieur du réseau interconnecté du monde lève les paradoxes nés du rêve de le voir comme de l’extérieur. Le problème est qu’une résistance culturelle, dont le fil est retracé de Platon jusqu’à Russell, fait obstacle à l’indispensable radicalité de la pensée des relations. Une thérapie de cette résistance est cherchée dans la philosophie de Nagarjuna, penseur indien du XIe siècle, auteur de référence de l’école bouddhique de la “voie moyenne”. Car cette philosophie, loin de minimiser la corelativité des phénomènes et leur absence (ou vacuité) de nature propre, la prend pour prémisse de sa tension éthique vers une manière d’être ouverte et disponible. Une réflexion originale permettant de comprendre comment une épistémologie peut avoir partie liée avec la quête existentielle.

L’auteur : Michel Bitbol, directeur de recherche au CNRS (CREA, École Polytechnique) et chargé de cours à l’université Paris-I, a reçu une formation en médecine, en physique et en philosophie. Il est notamment l’auteur de Mécanique quantique. Une introduction philosophique.

Le grand livre du bouddhisme
Alain Grosrey
(Albin Michel, 2007)

Si le bouddhisme attire de plus en plus d’Occidentaux, l’appréhender dans sa totalité reste, pour beaucoup, une gageure. Est-il une religion, une philosophie, une “sagesse orientale”, un mode de vie ? Quels sont les rapports réels entre le bouddhisme des origines et les diverses formes qu’il a épousées ? Dans cet ouvrage encyclopédique, Alain Grosrey, enseignant dans une des grandes universités bouddhistes d’Europe, permet à tout un chacun d’acquérir le bagage de connaissances indispensable pour se repérer aisément dans le foisonnement des écoles, des corpus, des idées et des pratiques. Il décrit l’émergence du bouddhisme indien et retrace l’histoire des communautés par pays. Il introduit et commente de courts extraits de chaque texte majeur, sutras, abhidharmas et tantras, sans négliger les autres formes d’expression : poésie, sculpture, silence… Il nous guide enfin dans les différents aspects et supports de la méditation, en montrant la façon dont ils peuvent résonner avec notre expérience. L’ensemble constitue aussi bien un ouvrage de référence, d’une exhaustivité inédite, sur les aspects historiques, scripturaires, spéculatifs et pratiques du bouddhisme, qu’un véritable manuel qui accompagnera le lecteur, bouddhiste ou non, jusqu’au cœur des enseignements les plus élevés. Une ouverture magistrale sur la tradition bouddhique vivante.

L’auteur : Alain Grosrey est docteur d’État en Littérature comparée. Sa thèse, obtenue en 1992, porte sur l’influence des voies spirituelles indiennes dans l’expérience littéraire de René Daumal, Hermann Hesse et Carlos Castaneda.

Le bouddhisme pour les nuls
Stephan Bodian et Jonathan Landaw
(First édition, 2005)

Simple recherche de bien-être, réflexion plus profonde sur le devenir de l’être ou quête religieuse de la sagesse et de la foi, le bouddhisme connaît toujours un succès considérable. Loin d’être une mode, cette quête de spiritualité reflète à la fois une fascination pour des rites ancestraux ainsi qu’un besoin d’aventure intérieure et d’une meilleure connaissance de soi. Joyau parmi les trésors de la spiritualité indienne, le bouddhisme naquit il y a environ 2500 ans dans les plaines centrales du Gange. Au cours des siècles, il s’est étendu à bien d’autres pays absorbant une bonne part des traditions locales rencontrées et se transformant à leur contact. Sagesse ancestrale indienne, le bouddhisme séduit aujourd’hui le Nouveau Monde. Destiné à un très large public, ce livre propose une véritable initiation et un cheminement qui va de la découverte du bouddhisme jusqu’à son application quotidienne. S’adressant au néophyte comme à l’initié, cet ouvrage permettra à chacun d’approfondir son sentiment de bien-être et de s’épanouir davantage.

Les auteurs : Jonathan Landaw est l’ancien directeur des publications en langue anglaise du service de traduction de Sa Sainteté le Dalaï-Lama. Stephan Bodian pratique et étudie plusieurs traditions bouddhiques. Il est également l’auteur de Zen ! La Méditation pour les Nuls.

Le chat du Dalaï-Lama : Les secrets du bonheur véritable d’un félin pas comme les autres
David Michie
(Poche-Leduc S, 2017)

Un chaton recueilli par le Dalaï-Lama nous livre un point de vue espiègle sur le quotidien de ce grand maître. Moines, stars hollywoodiennes en quête de sens, Occidentaux cherchant à percer le mystère du nirvana… Chaque rencontre apporte de belles leçons de sagesse. L’occasion de se rappeler que nos croyances sont des prisons mentales et que l’accumulation de richesses matérielles ne procure pas autant de bonheur que la recherche du bien-être d’autrui. Une initiation ludique et romanesque à cette philosophie de vie et à la méditation de pleine conscience.

L’auteur : David Michie est spécialiste du bouddhisme et de la méditation de pleine conscience. Il donne des conférences sur ces sujets dans le monde entier.

Le chat du Dalaï-Lama et l’art de ronronner – Tome 2
David Michie
(Poche-Leduc S. 2018)

Le chat du Dalaï-Lama a grandi et reçoit de nouvelles leçons de sagesse de son maître, Sa Sainteté, et des moines de Dharamsala. Apprendre à calmer son esprit grâce à la méditation, pratiquer le lâcher-prise, ne pas juger, mais accueillir ce qui est, s’ouvrir à l’amour, trouver le bonheur profond qui vient du cœur et vous fait ronronner… voilà quelques-unes des découvertes que fera notre chat malicieux.

Le chat du Dalaï-Lama et le pouvoir du miaou – Tome 3
David Michie
(Poche-Leduc S, 2018)

C’est décidé, le chat de Sa Sainteté le Dalaï-Lama veut devenir un méditant accompli et accéder enfin au pouvoir du miaou ! Il empruntera ainsi le chemin qui lui permettra de découvrir sa vraie nature et d’accéder à un profond bien-être. Il continue donc sa mission : penser moins pour arriver à vivre vraiment le moment présent. Au cours de ce voyage vers lui-même, il va devoir affronter des obstacles qui le guideront vers la paix intérieure. En accompagnant le chat dans ses aventures et ses péripéties, vous apprendrez vous aussi à ralentir et à profiter du moment présent, en harmonie avec votre vraie nature. Alors, laissez-vous aller et lâchez prise en compagnie du chat le plus connu au monde.

Liker, Partager !

Ces sujets peuvent vous intéresser

Ouvrages Theravada

La philosophie du Bouddha (avec la traduction intégrale de dix textes du Canon bouddhique) Môhan Wijayaratna (LIS, 1995,...

Ouvrages Mahayana et Vajrayana

Cinq traités sur l’esprit seulement Vasubandhu (Traduction et présentation de Philippe Cornu, Entretiens de Milinda et...

Le stûpa de l’Himalaya : voyage aux origines du bouddhisme

Des générations de moines ont autrefois tourné autour de l’Himalaya, comme si celui-ci était un stûpa géant, de l’Inde à la...