©Shutterstock

Le fantasme des 5 yogas tibétains

Décryptage de ces cinq rites dissimulés pendant des siècles dans les monastères du Tibet, devenus très à la mode en Occident, pour ne plus s’emmêler les pinceaux.

On a demandé au Dalaï-Lama : « Qu’est-ce qui vous surprend le plus dans l’humanité ? » Il a répondu : « Les hommes. Ils perdent leur santé pour accumuler de l’argent, puis ils perdent de l’argent pour retrouver la santé. À penser anxieusement au futur, ils oublient le présent de telle sorte qu’ils finissent par non-vivre le présent et le futur… Ils vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir et meurent comme s’ils n’avaient jamais vécu ».

Depuis une trentaine d’années, des méthodes comme la MBSR et MBCT accompagnent les personnes susceptibles de faire notamment une rechute dépressive ou de voir leur stress pathologique les conduire au burn-out. Inspirées par certaines formes de méditation bouddhiste, laïcisées, elles permettent à ceux qui les pratiquent d’obtenir, dans un cadre codifié, un réel mieux-être dans un nombre significatif de cas. Leur succès n’est cependant jamais garanti. En cas d’échec, le thérapeute propose d’autres méthodes. D’où l’importance de bien le choisir.

« Les hommes perdent leur santé pour accumuler de l’argent, puis ils perdent de l’argent pour retrouver la santé. À penser anxieusement au futur, ils oublient le présent de telle sorte qu’ils finissent par non-vivre le présent et le futur… Ils vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir et meurent comme s’ils n’avaient jamais vécu ». Le Dalaï-Lama

La mondialisation permet une libre circulation de connaissances et pratiques parfois anciennes. En ce qui concerne le bouddhisme, cette diffusion des données n’étant plus supervisée comme elle l’était autrefois dans les monastères, il convient de rester circonspect sur les théories et exercices qui parviennent jusqu’à nous. C’est le cas des 5 yogas tibétains, à la mode en ce moment, et dont les informations connues demandent à être prises avec prudence, selon ce que vous souhaitez en faire. Les méthodes de travail des énergies et des nadis (1), qui sont enseignées au cours de longues retraites aux pratiquants, étant et restant toujours cachées aujourd’hui encore. Contrairement à leur légende, les 5 yogas tibétains n’en rendent pas compte.

Un peu d’histoire 

Quand on parle de yoga, on pense en général de manière caricaturale : Inde, travail sur le souffle, encens et postures complexes. Le yoga hindou est bien plus que cela, car inspiré par la sagesse des textes traditionnels sacrés de l’Inde, tout comme le yoga tibétain est en lien direct avec le bouddhisme et la culture du Toit du Monde. En tant qu’enseignement bouddhiste, le but du yoga tibétain est donc d’aider le disciple sur la voie à s’éveiller à la réalité transmise par le Bouddha. Dans ce contexte, le corps – ses canaux énergétiques, ses nadis, etc. – est un outil au service de l’esprit. Grâce à des pratiques précises et secrètes réalisées sous la direction d’un maître qualifié, étape par étape, l’étudiant « travaille » sur des énergies subtiles, les souffles, etc., avec pour objectif : l’Éveil. Ce qui diffère des 5 yogas tibétains appris par le grand public en Occident.

Ce que l’on connaît en occident du yoga tibétain 

Selon la petite histoire, c’est l’Américain Peter Kelder qui aurait offert au monde ces cinq rites dissimulés pendant des siècles dans les monastères du Tibet. Légende ? Réalité ? Cette origine mythique a largement contribué au succès des livres de cet auteur. Reste qu’en toute objectivité, les ouvrages qui décrivent ces rites en expliquant qu’ils soulagent stress, anxiété, fatigue et tensions musculaires, et améliorent respiration, digestion circulation sanguine, etc., parlent plus de physiologie des organismes que de sentiers conduisant à l’Éveil

Notes

(1) De racine sanskrite, le nadi est un canal énergétique, un méridien du corps humain, par lequel circule l’énergie vitale.

Pour aller plus loin

Les secrets des cinq tibétains de Christopher S.Kilham (Guy Trédaniel Éditions, 1996)
Les cinq tibétains de Peter Kelder (J’ai Lu, 2016)

Liker, Partager !

Ces sujets peuvent vous intéresser

Marcher en pratiquant la Pleine Attention selon la tradition du Theravada

2ème volet des conseils du Vénérable Mahasi Sayadaw sur la pratique de base bouddhiste de la Pleine Attention.

Pratiquer la Pleine Attention en étant concentré sur les mouvements de l’abdomen

Dans cet exercice où le pratiquant apprend à se concentrer sur l’abdomen-respirant naturellement, sans forcer, vous pourrez découvrir...

B comme Bruit

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais quand je veux méditer ou tout simplement me reconnecter à moi-même, le bruit m’insupporte ...