©Shutterstock

30e anniversaire du prix Nobel de la Paix.
Le Dalaï-Lama sur le toit du monde

On attendait Nelson Mandela, Mikhaïl Gorbatchev, Vaclav Havel ou les dissidents tchécoslovaques… Ce fut finalement le Dalaï-Lama qui reçut le prix Nobel de la Paix. En effet, ce 5 octobre 1989, à Oslo, le chef spirituel des Tibétains, exilé depuis sa fuite de Lhassa en mars 1959, était récompensé pour sa lutte non-violente en faveur de l'indépendance de son pays. Par ce geste, le Comité Nobel entendait à la fois célébrer le trentième anniversaire de la répression chinoise au Tibet, mais aussi le combat altruiste du Dalaï-Lama en faveur de la paix dans le monde. Au cours de la conférence de presse, le XIVe Dalaï-Lama, Tenzin Gyatso, déclara que « les Tibétains font face aujourd'hui à une réelle possibilité d'élimination et en tant que peuple et en tant que nation ». Le monde entier, à l’exception de Pékin qui fit part de son « indignation », salua cette distinction, qui allait changer durablement la perception du bouddhisme en Occident. Aujourd’hui, le Tibet est toujours sous occupation chinoise.

Liker, Partager !

Ces sujets peuvent vous intéresser

Message du Vénérable Dagpo Rinpoché Supérieur de la Congrégation Ganden Ling

En cette période de pandémie, ma gratitude est immense envers celles et ceux qui se dévouent avec abnégation au service de la...

Message du Conseil Spirituel de l’AZI

Communiqué de l’Association Zen Internationale : Chers amis de l’AZI, J’espère que vous allez bien dans...

Sessions de méditation laïques en lignepar Tergar Paris

Communiqué de Tergar Paris : Afin de maintenir nos habitudes de pratique et rester en lien avec ceux et celles qui sont...