©Maëlle Guignard de la Bigne

Les 12 sagesses des animaux. S’inspirer des animaux pour vivre mieux
de Yolaine de la Bigne

Dans son dernier livre, Les 12 sagesses des animaux, la journaliste Yolaine de la Bigne nous livre la quintessence d’un savoir peu ordinaire, celui de la sagesse animale. Un savoir qu’elle accumulé ces dernières années en interviewant de nombreux spécialistes des animaux pour son site internet « L’animal et l’homme », multipliant des vidéos courtes et accessibles des biologistes, naturalistes, photographes et auteurs qui s’émerveillent des découvertes que nous ne cessons de faire sur le vivant. Et son livre, écrit en toute simplicité, scientifiquement à la pointe et très pédagogique, est un répertoire de leçons de vie. En pasionaria des animaux, Yolaine nous montre qu’en matière de sagesse, nous avons tout à apprendre des animaux.

Un des maîtres les plus accessibles est le chat, ce malin qui a accompagné les humains partout sur la Terre tout en sachant rester autonome. Il sait vivre en groupe (il existe des bandes de chats qui vivent sans hiérarchie), tout en prospérant dans la solitude si besoin. C’est dire s’il peut nous donner des leçons sur la bonne gestion des contraires : comment être indépendant et sociable, dynamique et calme. C’est sans doute pour cela qu’il existe des cours de « Cat yoga », et que l’écrivain canadien Eckhart Tolle disait : « J’ai vécu avec plusieurs maîtres zen, c’étaient tous des chats. »

Yolaine insiste sur l’enseignement fondamental qu’elle tire de ses immersions en univers animal : la tolérance. Dans la nature, chaque individu est intelligent à sa façon, adapté à son existence, du chat au ver de terre. Ce que nous crient les animaux, alors que nous voudrions tant que tout se ressemble et rentre dans des cases, c’est que la richesse est dans la différence.

Hélas, nombre de ces animaux, surtout ceux que nous élevons, ont la malchance d’être bons à manger ! L’auteure espère que les humains vont devenir de plus en plus végétariens, ce qui serait un des gestes les plus efficaces pour sauver la planète, car l’industrie de la viande est des plus destructrices. Ne plus manger les autres est selon elle un signe d’évolution.

Laurent Testot Journaliste, formateur et guide-conférencier en histoire globale/mondiale, passionné par une approche comparée des religions, inquiet pour la santé de notre planète, il s’emploie à faire de l’écriture de l’histoire un Lire +

Pour aller plus loin

Les 12 sagesses des animaux. S’inspirer des animaux pour vivre mieux de Yolaine de la Bigne (Leduc.s Éditions, 2019)

Liker, Partager !

Ces sujets peuvent vous intéresser

Gary Snyder, un bouddhiste engagé

Figure centrale de la Beat Generation, poète, traducteur et bouddhiste zen, Gary Snyder est aussi un pionnier du mouvement écologiste, un ...

La bienveillance est une arme absolue Didier Van Cauwelaert

La bienveillance qui est au cœur du bouddhisme est, ici, racontée avec tant d’enthousiasme, de légèreté et d’humour que...

Ellis Louis Marsalis Jr ou l’impermanence bouddhiste harmonisée au jazz

Figure du jazz de la Nouvelle-Orléans, talentueux pianiste et pédagogue réputé, Ellis Louis Marsalis Jr a créé l’une des plus...