©DR

Bénédicte Juhel :
De la robe d’avocat à la méditation : un chemin ouvert aux possibles

La rencontre de cette ancienne avocate et directrice juridique avec le bouddhisme en 2004 a complètement changé sa vie. Seize ans après, elle transmet son expérience de la méditation, en y mêlant son autre passion : la naturopathie.

« De formation juridique, j’ai commencé une carrière d’avocat en 2000. J’exerçais dans des cabinets d’affaires parisiens où les jeunes collaborateurs sont soumis à un fort stress et un rythme de travail intense. Il était fréquent de passer une grande partie des nuits au cabinet, ainsi que les week-ends », se souvient Bénédicte. Au bout de quatre ans de ce rythme, elle fait un burn-out : « En deux jours de temps, je ne pouvais plus ni parler, ni manger, ni dormir. J’étais tombée dans un trou sans fond, ne sachant pas ce qui m’arrivait, en proie à une profonde angoisse. »

Les Quatres Nobles Vérités, un trésor inestimable

Peu de temps après être sortie de la phase la plus critique de cet épisode, elle rencontre le bouddhisme « par hasard ». « C’est par une personne croisée sur un réseau social que j’ai découvert le bouddhisme et la méditation. » Celui qui deviendra un ami lui conseille la lecture d’un livre : Éveillez le Bouddha qui est en vous de Lama Surya Das. « Ce fut une révélation. Quand j’ai lu pour la première fois l’enseignement des Quatres Nobles Vérités, j’ai eu l’impression d’être tombée par hasard sur un trésor inestimable. Moi qui venais de vivre une période de grande souffrance, savoir qu’il existait une voie durable pour en sortir a suscité en moi un immense espoir. Une lumière venait d’apparaître dans ma nuit noire. » Cette lumière ne s’est jamais éteinte et n’a cessé de croître. Bénédicte dévore tous les livres sur le bouddhisme qui lui tombent sous la main, puis recherche un centre à Paris où s’initier à la méditation. Son choix s’arrête sur le centre Kalachakra, où elle participe à des séances de méditation et à des enseignements, avant de faire sa première retraite en 2007. D’autres retraites suivront, au moins une par an, principalement des retraites Vipassana.

Enrayer la machine infernale

Un an plus tard, souhaitant se former notamment aux soins autour de la psychologie des émotions, Bénédicte s’inscrit au Tarab Institute France. Pendant quatre ans, elle y approfondit la philosophie bouddhiste et la pratique de la méditation, selon l’approche de Tarab Tulku Rinpoché, créée pour les Occidentaux. Plus tard, elle découvre le dzogchen et suit les enseignements de Tenzin Wangyal Rinpoché, maître bön vivant aux États-Unis. Puis, le programme MBSR et commence une formation pour devenir instructrice.

« La méditation m’offrait un choix : celui de ne pas m’engager dans ces automatismes, de laisser passer ces émotions et pensées sans m’y embourber, de ne pas m’identifier à eux. »

« La méditation m’a beaucoup appris sur moi. Comprendre que j’étais largement coupée de mon corps, observer mes réactions émotionnelles, mes automatismes comportementaux et mes ruminations mentales… Jour après jour, j’ai découvert des aspects inconnus essentiels. Au début, cela m’a troublée, car je me suis rendu compte que je n’avais aucune maîtrise sur ces mécanismes mentaux et émotionnels qui me rendaient malheureuse, qu’ils se déroulaient de façon automatique, comme si quelqu’un appuyait sur un bouton qui mettait en route une machine infernale. Mais très vite, j’ai compris que je pouvais m’en libérer grâce à la méditation qui m’offrait un choix : celui de ne pas m’engager dans ces automatismes, de laisser passer ces émotions et pensées sans m’y embourber, de ne pas m’identifier à eux. C’est à ce moment-là que j’ai vraiment compris ce que l’on entendait dans le bouddhisme par « être esclave » et ce que signifiait la libération. »

Naturopathie & Body Mind concept

Mais la vie lui réserve de nouvelles surprises. En 2013 : se découvrant atteinte d’une maladie auto-immune, Bénédicte s’intéresse alors à la naturopathie.

« Même si cette maladie auto-immune n’est pas grave par rapport à d’autres, cela m’a fait réfléchir : que mon corps produise des anticorps contre mes propres organes et s’autodétruise n’était pas anodin. J’ai alors réalisé, grâce à la naturopathie, l’importance de l’alimentation et du mode de vie. Malheureusement, notre alimentation et notre mode de vie modernes ne sont pas du tout adaptés à notre physiologie, faisant le lit de nombreuses maladies chroniques. » Elle change son alimentation, pratique la détox, les cures de monodiète et le jeûne, ce qui l’aide à réduire le problème immunitaire et à faire disparaître les symptômes. Et, se forme au CENATHO, une école de naturopathie.

Après avoir quitté son dernier poste de directrice juridique et décidé de lancer sa propre activité en 2017, Bénédicte choisit de transmettre son expérience et ce qu’elle a découvert grâce à la méditation et à la naturopathie, en créant Body Mind concept. « Je suis tellement reconnaissante à la méditation et la naturopathie, qui ont changé ma vie ! Et je vois tellement de personnes en état de stress et de souffrance, notamment au travail, ou qui souffrent de problèmes de santé « de civilisation »… Par une approche laïque de la méditation et une approche plaisir de l’alimentation, j’essaie d’amener les participants à changer leur façon de voir les choses pour évoluer en douceur. »

Et avec toujours l’espoir d’apporter un changement positif : « Quand, par exemple, l’une des participantes m’a dit récemment que grâce à la méditation, elle a pu traverser ses peurs et sortir d’une relation toxique, quelle joie ! Les retours positifs que je reçois sont une grande source de motivation », conclut-elle.

Pour aller plus loin

À lire :

Éveillez le Bouddha qui est en vous de Lama Surya Das (Pocket, 2005)

Adresses Centres :

– Centre Kalachakra : centre-kalachakra.com
– Tarab Institute France : tarab-institute.fr
– CENATHO (Collège Européen de Naturopathie Traditionnelle Holistique) Cours Daniel Kieffer : cenatho.fr

Liker, Partager !

Ces sujets peuvent vous intéresser

Myoken Eric Salaün : aller au cœur de sa vie

Comme le phénix, merveilleux symbole de résilience, Eric Salaün a vécu plusieurs vies. Cet ancien graphiste, devenu chef cuisinier,...

Jean-Marie Hullot : le visionnaire qui a révolutionné la marque à la pomme

Saviez-vous que le père de l’iPhone était un mathématicien français, proche du bouddhisme en général et de la déesse Tara en...

Bruno Lallement : « Une lumière dans ma vie »

Formateur et conférencier, Bruno Lallement transmet, depuis plus de trente ans, une démarche de réalisation personnelle. Celle-ci...