©Shutterstock

Le bouddhisme, là où vous êtes, jour après jour
Partie 1 : Premiers pas

L’enseignement du Bouddha a un rôle crucial à jouer aujourd’hui en Occident, car, loin d’être une quête éthérée, il est un engagement concret de tous les instants à être responsable en étant toujours au plus près de la réalité dans l’amour et la compassion. C’est pourquoi étudier ses principes, c’est comprendre la manière même dont la réalité se déploie en nous, se relier à soi, ne plus être prisonnier des voiles des opinions, des peurs, des angoisses et des attentes, et voir les choses telles qu’elles sont.

« Le bouddhisme enseigne que tous les êtres et tous les phénomènes sont interdépendants. Aussi, lorsque je vous dis que la compassion et l’amour concernent tous les êtres, cela signifie que vous devez vous inclure dans ce processus ! Comment pourriez-vous éprouver de tels sentiments pour les autres si vous n’êtes pas capable d’amour, de tolérance, de compassion et de respect envers vous-même ? Vous devez donc tout faire pour vous libérer de la souffrance et trouver les causes du bonheur. C’est aussi cela la loi de l’interdépendance. » Le Dalaï-Lama.

Une bonne motivation : un super carburant pour l’esprit 

Vous voulez changer, vous sentir mieux et moins seuls ? Alors, commencez par déposer en vous la petite graine de bienveillance et de tendresse, que vous pourrez faire croître, au fil des jours, et qui transformera, pas à pas, votre existence et celle de vos proches.

Pour cela, première recommandation : éprouver le désir et le souhait sincère, réfléchi, argumenté, d’agir pour le bien de tous les êtres sensibles : humains, animaux. Posséder ce type de motivation donne un grand courage pour devenir plus tolérant et patient et aider autrui, à bon escient, si les circonstances le demandent.

Seconde recommandation : ne pas chercher des remerciements et une reconnaissance. Nul besoin de claironner et de raconter aux personnes concernées ni aux autres ce que vous avez fait. L’acte sera d’autant plus constructif et réjouissant pour vous, que vous le ferez modestement, sans rien attendre. N’est-ce pas, d’ailleurs, la chose la plus naturelle qui soit que d’aider ou soutenir un être en souffrance ou en détresse ? Si, bien sûr. Nous avons simplement oublié que cela fait partie de notre nature fondamentale et qu’une partie de notre épanouissement en dépend.

Commencez par déposer en vous la petite graine de bienveillance et de tendresse, que vous pourrez faire croître, au fil des jours, et qui transformera, pas à pas, votre existence et celle de vos proches.

Ainsi, de plus en plus attentifs à ce qui se joue dans notre esprit, à chaque instant, nous apprenons à l’orienter différemment : les émotions conflictuelles perdent de leur puissance, et nous éprouvons une grande joie et un sentiment progressif de paix intérieure. Le Bouddha, qui était un être humain, travailla avec acharnement à réaliser l’Éveil, à se réveiller, à comprendre ce qu’était la réalité, ce qui le conduisit à souhaiter aider les êtres à se délivrer des identifications à la souffrance. Il s’y consacra totalement.

Si nous voulons transformer notre esprit et suivre son exemple, nous devons nous aussi commencer par engendrer une motivation semblable. Cette pensée me guide au long de mes journées et m’aide à être le plus juste possible dans ce que j’entreprends. Ce qui rend les choses plus faciles.

Une motivation bienveillante génère des actions, paroles et pensées de même nature, et préserve de l’orgueil, de la jalousie, de l’impatience, de la colère ou de la haine. Préoccupés par le sort des autres, nous sommes plus altruistes, notre comportement social leur est bénéfique, et nous en sommes les premiers bénéficiaires

Liker, Partager !

Ces sujets peuvent vous intéresser

Kintsugi

Ou comment les brisures réparées révèlent notre beauté intérieure.

Le bouddhisme, là où vous êtes, jour après jour Partie 4 : se satisfaire, ce n’est pas rien !

La peur de manquer est une très mauvaise conseillère. Elle nous pousse à nous épuiser à vouloir toujours plus pour un résultat qui...

Rêveries et méditation

En prévision d'une émission de radio sur le thème de la rêverie, avec Flavie Flament sur RTL (saluons ici son travail souriant pour...