Vénérable
Dagpo Rinpoché

Elizabeth • Saint-Etienne

Les nuances du Karma

Ma question porte sur le Karma résultant à pleine maturité et sur le Karma résultant qui conditionne l’environnement. Le contexte de ma question : autour de chez nous, à la campagne, des animaux tels des chevreuils viennent librement brouter la journée, et la nuit des sangliers et des renards viennent roder sur notre terrain autour de la maison. Des faisans, lâchés par les chasseurs en début de saison, viennent chercher à manger et à se cacher sous les sapins. À la saison de la chasse, ces mêmes animaux sont traqués par les chasseurs et leurs chiens ; nous pouvons les voir passer devant chez nous en courant, car ils sont poursuivis. À part empêcher les chasseurs de traverser notre terrain et d’aller leur parler pour « gagner du temps », on ne peut rien faire de plus pour protéger ces animaux traqués. Les coups de fusil accompagnés des aboiements des chiens en meute, ainsi que la vue des chasseurs (tenue spécifique avec leurs armes) et de leurs chiens, provoquent en moi une réelle souffrance. De plus, la pensée de la souffrance à laquelle les animaux sont exposés me fait vraiment souffrir, tout comme mon impuissance à les protéger. Dans ces conditions, j’ai beaucoup de difficulté à rester détendue et à me sentir bien, cela m’agite beaucoup, surtout quand je dois courir brutalement vers les chasseurs pour les empêcher d’approcher. Je réussis cependant à gérer mon irritation en m’efforçant de pratiquer la patience envers les chasseurs et leurs chiens, grâce à aux réflexions que Dagpo Rinpoché a régulièrement enseignées. Je m’adresse donc toujours aux chasseurs d’une façon polie, sans agressivité, mais très ferme. Ma question : j’aimerais savoir si la douleur que j’éprouve lors de ces expériences (récurrentes pendant les nombreux mois de la saison de chasse) est directement liée au Karma qui conditionne l’environnement ou est-ce un Karma à pleine maturité, puisqu’il est évident que j’ai, dans toutes mes vies, tuer de nombreux êtres ?

 

Vénérable Dagpo Rinpoché : Le fait de résider dans une zone de chasse est un résultat de karma conditionnant l’environnement. Ressentir un malaise n’est pas en soi mauvais, car cela permet la purification de karmas négatifs et éprouver de la compassion permet d’accumuler des karmas positifs. Le fait pour un être (animal, etc.) d’être une proie résulte de ses karmas négatifs.

 


 

Pour poser une question au Vénérable Dagpo Rinpoché, au Vénérable Nyanadharo ou au Dr Dinh Hy Trinh : Questions B.

Les questions des abonnés à notre newsletter Plan B seront prises en priorité. Pour vous abonner gratuitement : Plan B.

 

Liker, Partager !