Vénérable
Nyanadharo

Ano •

Les mauvais esprits

Cher Vénérable,
Je voudrais savoir si le bouddhisme protège le pratiquant contre les mauvais esprits ?

 

Vénérable Nyanadharo : On peut aborder la réponse à cette question de deux manières suivant que l’on se place du point de vue de la religion ou de celui de la pratique spirituelle. Dans les deux cas, seule une prise de conscience permettra de ne pas subir de telles influences supposées.

Concernant la pratique méditative, celle-ci nous amène à nous confronter à d’innombrables obstacles qui relèvent du physique comme du mental. Le méditant se doit donc d’instaurer en lui une forme de paisible vigilance continue et neutre. Par neutre, on entend que le méditant doit s’astreindre à ne pas fixer, en l’isolant, un phénomène parmi d’autres. Il devra donc s’efforcer de ne pas focaliser son attention sur ces « esprits », mais plutôt se recentrer sur lui-même, sur sa respiration par exemple.

En méditation, il n’y a pas d’esprit bienveillant ou malveillant, il n’y a que des phénomènes qui défilent et se succèdent sur l’écran de notre vigilance.

 


 

Pour poser une question au Vénérable Dagpo Rinpoché, au Vénérable Nyanadharo ou au Dr Dinh Hy Trinh : Questions B.

Les questions des abonnés à notre newsletter Plan B seront prises en priorité. Pour vous abonner gratuitement : Plan B.

Liker, Partager !