Docteur
Dinh Hy Trinh

Sébastien • Lorient, France

Les bouddhistes et la réalité

Cher Dinh Hy Trinh,
À force de lire et s’informer sur le bouddhisme, on finit par avoir l’impression que seuls les bouddhistes sont sans illusion, lucides et que seuls eux comprennent la réalité, que cela requiert des efforts et un engagement sans limites, ce qui semble assez inaccessible finalement et peu souhaitable pour une personne lambda. Comment va donc faire le bouddhisme pour continuer à exister avec un tel aristocratisme spirituel ?

 

Docteur Dinh Hy Trinh : Cher Sébastien,
Je suis désolé que ce que vous avez lu et retenu sur le bouddhisme vous ait laissé une telle impression de sentiment de supériorité, de monopole sur la compréhension de la réalité, d’un « aristocratisme spirituel », « inaccessible pour une personne lambda »…

Personnellement, je n’ai pas du tout la même perception du bouddhisme, pour la simple raison que pour moi, le bouddhisme n’a jamais prétendu apporter la compréhension de la réalité du monde. La vérité enseignée par le Bouddha Gautama (les Quatre Nobles Vérités) n’est qu’une vérité relative, psychologique et pragmatique, pointant sur la souffrance humaine, ses causes et le chemin qui conduit à son extinction. Ce chemin est à la portée de tous, sans aucune distinction d’âge, de sexe, d’origine ethnique, sociale, ou de prédisposition d’esprit… Ne serait-ce pas là tout le contraire d’une doctrine aristocratique, réservée à une élite et inaccessible au plus grand nombre ?

 


 

Pour poser une question au Vénérable Dagpo Rinpoché, au Vénérable Nyanadharo ou au Dr Dinh Hy Trinh : Questions B.

Les questions des abonnés à notre newsletter Plan B seront prises en priorité. Pour vous abonner gratuitement : Plan B.

Liker, Partager !