Docteur
Dinh Hy Trinh

Sophie • Gasny

Le Nouvel an lunaire

Pour quelles raisons la Chine, le Vietnam et le Tibet, qui sont des pays en partie bouddhiste, célèbrent-ils le Nouvel an lunaire ? Cela semble peu cohérent avec des pratiques spirituelles. Je suis un peu perdue…

 

Docteur Dinh Hy Trinh : C’est assez compliqué en effet, et plutôt en rapport avec la géographie qu’avec la religion.

Ce qu’on appelle habituellement le « Nouvel an lunaire » célébré dans les pays de l’Asie de l’Est (Chine, Japon, Corée, Vietnam, Tibet, Mongolie, Malaisie, Indonésie, Philippines) est basé sur le calendrier chinois traditionnel, alors que le Nouvel an célébré dans les pays de l’Asie du Sud et du Sud-Est (Inde suivant les États, Népal, Sri Lanka, Birmanie, Thaïlande, Laos, Cambodge) est basé sur le calendrier hindou.

En outre, les bouddhistes utilisent aussi le calendrier bouddhique basé sur la date du Parinibbana du Bouddha (2564 cette année), et les bouddhistes tibétains le calendrier Vajrayana basé sur la date d’intronisation du 1er roi du Tibet (2147 cette année).

.

 


 

Pour poser une question au Vénérable Dagpo Rinpoché, au Vénérable Nyanadharo ou au Dr Dinh Hy Trinh : Questions B.

Les questions des abonnés à notre newsletter Plan B seront prises en priorité. Pour vous abonner gratuitement : Plan B.

Liker, Partager !