Docteur
Dinh Hy Trinh

Youri • Urt

Le bouddhisme, spiritualité ou religion ?

Cher Dr Trinh, 

J’ai découvert le bouddhisme depuis peu de temps et j’avoue que je me heurte parfois à ce qui pourrait apparaître comme des paradoxes. Ainsi, certaines personnes évoquent une religion – vous parlez vous-même de « religion pragmatique » -, alors que d’autres refusent cette étiquette et s’en tiennent à une philosophie. Pouvez-vous me dire comment qualifier le bouddhisme ?

 

Docteur Dinh Hy Trinh : Cher Youri,

C’est une question fréquemment posée, et que je me suis aussi posée moi-même naguère en abordant le bouddhisme. Maintenant, la réponse est devenue plus claire et évidente pour moi.

Le bouddhisme était au départ une philosophie, une doctrine de vie, un chemin de sagesse enseigné par un homme, un maître spirituel, Siddhartha Gautama. Quelques centaines d’années après, avec notamment l’apparition du Mahayana, il a pris l’aspect d’une religion, avec le culte des Bouddha et Bodhisattva, la vénération des Écritures sacrées et la pratique de rites religieux au sein des églises bouddhiques.

Il n’empêche que les deux aspects coexistent toujours, et il ne dépend que de chacun de l’appréhender sous la facette qui lui convient le mieux et qu’il a choisie.

Mais qu’importe, après tout ? Comme le disait Shakespeare : « Qu’y a-t-il en un nom ? Ce que nous nommons rose sous tout autre nom sentirait aussi bon ».

 


 

Pour poser une question au Vénérable Dagpo Rinpoché, au Vénérable Nyanadharo ou au Dr Dinh Hy Trinh : Questions B.

Les questions des abonnés à notre newsletter Plan B seront prises en priorité. Pour vous abonner gratuitement : Plan B.

 

 

Liker, Partager !