Questions-réponses sur le bouddhisme

Quel est le lien entre méditation et bouddhisme ? Qu'est-ce que la méditation de pleine conscience ?

La méditation, appelée jhana en pali, dhyana en sanskrit, est essentielle dans la pratique du bouddhisme. En gros, la pratique du bouddhisme est faite de trois disciplines qui sont liées : l’éthique ou la moralité (sila en pali), la méditation ou la concentration (samadhi), et la sagesse ou la compréhension profonde (panna en pali ; prajna en sanskrit).

La méditation est une méthode d’entraînement mental très ancienne en Inde, qui a été pratiquée par le Bouddha lui-même et enseignée dans deux sutras, celui de l’Etablissement de l’Attention (Satipatthana en pali) et celui de l’Attention sur la Respiration (Anapanasati).

La clé de la méditation est l’attention (sati en pali ; niêm en vietnamien), et la juste-attention (samma-sati en pali) fait partie de l’Octuple sentier à suivre pour parvenir à la délivrance. L’attention se dit en anglais « mindfulness », ce qui peut aussi se traduire par la « pleine conscience ».

La méditation est une méthode d’entraînement mental très ancienne en Inde, qui a été pratiquée par le Bouddha lui-même et enseignée dans deux sutras, celui de l’Etablissement de l’Attention et celui de l’Attention sur la Respiration.

Depuis une quarantaine d’années, ce terme mindfulness, introduit par le maître Thich Nhât Hanh et le professeur de Biologie Jon Kabat-Zinn, est couramment utilisé outre-Atlantique ; il est défini comme « le fait de porter son attention sur ce qui se passe dans le mental à l’instant présent, sans jugement ». La méthode MBSR (réduction du stress basée sur la pleine conscience), développée par ce dernier en tant que traitement de diverses maladies liées au stress, a donné de très bons résultats, validés scientifiquement. Elle est aujourd’hui enseignée aux États-Unis dans une trentaine d’Universités médicales et pratiquée dans plus de 250 hôpitaux, et continue à se répandre largement dans le monde.

Colloque sur « Le bouddhisme au Vietnam du XXe siècle à nos jours », organisé par l’Association Les Fils Rouges du Vietnam, le 25 mai 2019

Dinh Hy Trinh Membre du Conseil d’administration de la pagode Truc Lâm de Villebon-sur-Yvette, chargé de la philosophie bouddhiste, ce médecin retraité spécialisé en gastro-entérologie, soigne le corps et l’esprit sans autre ordonnance Lire +
Liker, Partager !

Ces sujets peuvent vous intéresser

Les signes auspicieux

Inventaire des Ashtamangalas, les huit symboles de bon augure du bouddhisme tibétain.

Le Metta Sutta

Le Metta Sutta, ou « Discours sur la bonté bienveillante », est un texte majeur du canon pâli. Dans le Theravada, il établit un pont...

La Guirlande des valeurs humaines de Dromtönpa

Conseils prodigués par Dromtönpa (1005/5-1064), fondateur de l'école kadampa, à l’un de ses condisciples sur le point de partir au...