©Shutterstock.com

Méditer :
être enraciné dans le moment

Être présent à ce qui est, au souffle, au corps, aux émotions, aux pensées, c’est être vivant. Ne pas l’être, c’est vivre comme un robot. La méditation apprend à habiter son être. Méditer est entraînement de l’esprit, éducation, et c’est de cet apprentissage qu’il est question ici.

Première partie

Adoptez la posture de base proposée pour méditer.
Dans cette position, observez vos muscles, vos articulations, vos membres, votre esprit. Êtes-vous détendu ?
- Si oui, passez à la seconde partie de l’exercice.
- Si ce n’est pas le cas, prenez conscience avec bienveillance des tensions, des blocages, des pensées, des émotions qui vous traversent.
Regardez-les, sans les juger, ce n’est ni bien, ni pas bien, c’est ce qui se passe dans le moment, c’est factuel, c’est tout.
Entrez simplement en contact avec ce que vous êtes, tel que vous êtes, acceptez-vous, accueillez-vous et développez votre attention et votre concentration à l’instant, sans rien chercher à réaliser d’autre.
Cette attention au corps et à l’esprit se nomme la présence.

Seconde partie 

Regardez maintenant vos émotions, pensées et réactions défiler dans votre esprit comme si elles étaient projetées sur un écran de cinéma. Comme dans un film, chaque scène est fugitive, ponctuelle, transitoire. Si vous essayez de la retenir, de la reproduire encore et encore, car une émotion vous emporte, vous pensez y parvenir, mais dans les faits, vous ne rejouez jamais exactement la même scène, car en vertu du principe de l’impermanence qui régit tout ce qui existe, les conditions changent d’une seconde à l’autre.

Si vous êtes conscient de cette réalité et que vous observez tout ce qui vous traverse en spectateur, tout comme vous savez que l’acteur principal ne peut pas être réduit aux pensées et aux émotions du personnage, vous savez qu’il en est de même pour vous. Aussi laissez-vous traverser, sans rien retenir de vos pensées, croyances et peurs ; laissez vos émotions s’écouler comme si elles étaient des grains de sable dans un sablier et revenez à la posture et à l’attention pour vous ancrer dans l’instant.

Le plus souvent, nous fonctionnons en "pilote automatique", sans être vraiment conscients de ce que nous sommes en train de faire, penser, croire, fantasmer. Nous ne sommes pas "présents" à notre vie. Le seul moyen d’en sortir quand vous constatez que votre esprit tourne en boucle est de revenir à la posture et de refaire cet exercice qui consiste à prêter attention, de façon prolongée, à chaque partie de votre corps, et à ce qu’est votre esprit. En procédant ainsi, vous deviendrez peu à peu libre de vos automatismes et vous répondrez aux situations par choix et non mécaniquement.

Imaginez que vous êtes votre arbre de vie

Ainsi, où que vous vous trouviez, chaque fois que vous percevez que votre attention faiblit, que vos pensées et émotions vous malmènent intérieurement, revenez à votre position de base.

Puis, respirez profondément en gonflant et en contractant votre abdomen, c’est l’un des centres vitaux de l’organisme. Et, imaginez qu’à chaque expiration, vous lâchez tous vos fardeaux mentaux, vos obsessions et vos angoisses.

Quand vous vous sentez mieux, visualisez ensuite votre bassin, votre périnée, vos cuisses jusqu’à vos pieds. Vos membres inférieurs sont en contact direct avec la terre qui vous porte depuis votre naissance. Respirez profondément et ancrez-vous dans la réalité du moment présent.

« Méditer, c’est observer sereinement les remous de son esprit et laisser les pensées et les émotions qui l’agitent se déposer tout doucement en vous. Si vous procédez ainsi, vous verrez émerger, peu à peu, une sérénité et une paix intérieure, que vous ne pouviez même pas soupçonner. Cela sera alors comme si le soleil vous éclairait après une nuit de tempête intérieure. Votre être sera établi fermement sur le sol fertile de l'instant présent. » Dalaï-Lama

Pour terminer, imaginez que vous êtes votre arbre de vie.
Imaginez que vos pieds sont des racines ; votre tronc votre colonne vertébrale ; vos bras, ses branches ; et que vous touchez le ciel avec sa cime, votre tête.
Sentez cet arbre vivre en vous : son souffle, sa sève, ses fruits, ses feuilles…
Vous êtes l’arbre.
Il est vous.
Vous êtes partie de l’univers.
La vie s’écoule en vous, sans que vous ayez besoin d’intervenir.
Vous êtes à votre place.
Le moment est parfait.
Savourez-le.

Belle route.
Soyez serein et faites-en profiter les autres

Catherine Barry Journaliste, et responsable de programmes à France Télévision, Catherine Barry est connue du grand public pour avoir présentée et été rédactrice en chef, entre 1997 à 2007, de la première émission hebdomadaire consacrée au Lire +
Liker, Partager !

Ces sujets peuvent vous intéresser

Reconnaître les gestes symboliques

Inventaire de tous ces gestes qui traduisent le bouddhisme en images.

C comme chaos et contentement

Comment réagir face aux retournements de situation et accepter l’imprévu ?

Méditation et méditation

Décryptage d’une pratique mise à toutes les sauces samsariques et faisant le grand écart entre laïcité et spiritualité.